Páginas

4.2.17

Refugiados: drama sem fim à vista




«Un millier de réfugiés squattent le centre de Belgrade, dans des hangars abandonnés, le froid et les fumées toxiques. (…) 
«La température est passée sous les -10°C ces derniers jours. Pour se réchauffer, on brûle tout ce qui passe. Bois, plastiques, vêtements... Mais surtout, les traverses de l'ancienne voie ferrée. Ce sont ces planches imprégnées d'hydrocarbures qui émettent cette fumée hyper toxique. "Ici, 99,9 % des personnes sont malades".» 
.

0 comments: