Páginas

18.4.17

Dica (530)




«S'il fallait un signe pour démontrer l'inquiétude ambiante en France à l'orée de la dernière semaine de campagne présidentielle avant le premier tour du 23 avril, l'annonce ce dimanche par le ministère de l'intérieur du déploiement de 50 000 policiers et gendarmes dans les 67 000 bureaux de vote à travers le territoire est un bon indicateur.»
.